Sélectionner une page

Mon chien n’arrête pas de se gratter ! Que faire ?

Les démangeaisons chez le chien sont une des premières raisons pour lesquelles on consulte un vétérinaire. Il est normal que votre animal se gratte de temps en temps dans la journée. Mais quand il insiste longuement sur une zone en particulier, mieux vaut prendre les devants. Voici quelques conseils pour faire face à ces irritations et autres problèmes de « prurit ».

Grattage compulsif : conséquences pour votre animal de compagnie

Il est nécessaire de réagir quand votre chien, ou votre chat, se gratte longuement et frénétiquement. Il peut se servir de ses pattes et de ses griffes pour se soulager. Mais il peut aussi se frotter aux murs ou aux arbres, se mordre ou se mordiller, se lécher avec insistance… A force de se gratter, la peau subit des dommages : érythème, perte importante de poils, éruptions cutanées… Ces lésions peuvent par ailleurs s’infecter et causer d’autres problèmes de santé à votre animal préféré.

Les causes du prurit (démangeaisons) chez le chien

Les démangeaisons peuvent avoir différentes causes :

  • Les parasites externes : les puces et les tiques sont le plus souvent incriminées dans les situations de grattage intense. Mais d’autres acariens, champignons et insectes peuvent être responsables de démangeaisons chez le chien.
  • Les parasites internes : un chien qui se gratte le derrière en faisant le « traineau » est sans doute infesté par des vers ; ses glandes anales peuvent aussi être touchées.
  • Les allergies : comme l’homme, le chien peut être allergique, par exemple à un shampoing, au pollen, à certains aliments ou substances… Il peut également souffrir d’une dermatite atopique ou d’une dermatite allergique aux piqûres de puces.
  • Une maladie : pyodermite, infection fongique, séborrhée, maladie auto-immune de la peau, otite… peuvent avoir pour conséquence irritations et démangeaisons.
  • Certains troubles du comportement : comme chez l’homme, la peau et l’état psychique de l’animal peuvent être corrélés. Le stress ou une hypersensibilité peut ainsi être à l’origine de troubles cutanés tels que des démangeaisons extrêmes. Le chien peut, dans les cas extrêmes, aller jusqu’à l’automutilation.

Il existe bien d’autres raisons pour lesquelles votre chien se gratte beaucoup : les ronces et les orties, les bains trop fréquents avec des produits irritants et mal rincés, des bourres de poils, de la saleté dans les plis de sa peau, etc.

Les solutions contre les irritations

Que faire si votre chien ou votre chat se gratte avec excès ? Première étape : le traiter contre les puces et les tiques. Lavez votre animal avec un shampoing antipuces. Brossez son poil pour le débarrasser de tous les parasites. Vous avez ensuite la possibilité de lui donner un produit antipuce et anti-tique pour le traiter sur la durée. Ces antiparasitaires sont disponibles en spray, en collier, en comprimé, en pipette…

Il est aussi indispensable de nettoyer votre environnement (tapis, panier, jouets…) afin d’éviter une rechute. Traitez également votre animal contre les parasites internes avec un vermifuge.

Si votre chien a la peau irritée à force de se gratter, vous pouvez également utiliser un shampoing ou une lotion apaisante. Ces produits anti-démangeaison le soulageront. Ils sont recommandés en cas de dermatite prurigineuse ou de dermatose. Ces shampoings doux nettoient la peau sans l’agresser, l’hydratent, renforcent les poils et dressent une barrière protectrice au niveau de l’épiderme et du pelage.

Si malgré tous vos soins, votre animal continue à se gratter frénétiquement, conduisez-le chez votre vétérinaire. Il pourra réaliser un examen dermatologique poussé et trouver une solution adaptée.